French English Retour Retour

Christiania, ville libre de Copenhague


Sophie Brändström

Des godillots qui escaladent un tronc, un arbre à tétines, un cône glissé dans la bouche d’une Reine du Danemark en carton. Trompe l’œil, humour frondeur, et cette vision surréaliste sur un chemin bucolique : un lapin qui détale et, derrière, un hurluberlu qui pédale, dreadlocks, chemise à fleurs ; et grand râteau jaune, le supplément zinzin chez ce hippie blond et hilare, lancé à la poursuite d’un lapin blanc comme dans une parodie d’Alice au pays des Merveilles. Rien ne paraît tourner rond à Christiania, le quartier de Copenhague autoproclamé voilà trente-sept ans « cité libre » au cri d’une bande d’anarchistes ébouriffés : « Vivre et laisser vivre. » En 1971, l’actrice Britta Lillesoe dansait parmi ces rigolos « peace and love » qui forcèrent le passage d’une barricade dans le quartier sud-est de Christianshavn, à dix minutes à pied du centre-ville. En vétéran nostalgique, Britta conserve le souvenir de chaque bataille qui libéra un vaste terrain appartenant à l’armée danoise : 34 hectares, un lac et des bâtiments militaires rapidement couverts de fresques psychédéliques. « Un squat à ciel ouvert » résume l’actrice en secouant sa longue crinière poivrée. « Une expérience sociale et humaine sensationnelle » renchérit Laurie Grundt, artiste peintre norvégien. A 84 ans et le poing levé, le doyen de cette société alternative ne regrette rien d’un choix qui lui a coûté sa femme et ses deux enfants repartis voilà des lustres en Norvège. Comme Britta, il a connu le meilleur quand en 1976, la police annule l’expulsion des squatters face aux milliers de voisins venus défendre la « ville libre ». « C’est notre force, la manière douce, la suffocation par l’amour » sourit Nils Vest, réalisateur christianite et mari de Britta. Dès lors, les babas cools se baignent tout nus dans le lac salé, occupent les casernes et les poudrières, construisent des maisons au bord de l’eau, bannissent la jalousie, les voitures, la propriété privée. Ils frappent leur propre monnaie, choisissent un drapeau, éditent un journal, ouvrent des commerces : épicerie, boulangerie, bars et une incroyable série d’échoppes dans « Pushers street » (la rue des dealers). Car si les christianites ont eux-mêmes interdit les drogues dures en 1979, ils vendent ouvertement cannabis et joints à emporter ou à consommer sur place : « La communauté a ainsi gagné beaucoup d’argent, » reconnaît Stace, un de ces hippies fourbus aux allures de vieux sage. Le cheveu long mais rare, ramené en un macaron sur le haut du crâne, Stace est masseur holistique, maître de yoga et non fumeur depuis un an : « Il y a un temps pour tout » sourit-il dans sa barbe viking. En pionnier du lieu, il plaide pour « ce laboratoire utopique qui fait une place aux exclus.» Luna, fugueuse à 13 ans en a désormais 42. Serveuse au Pêcheur de lune, elle n’imagine pas vivre chez « les normaux »; Cathy, parisienne en fuite à 16 ans, est arrivée en stop et sans chaussures. A 45 ans, elle est aujourd’hui puéricultrice à Copenhague, deux fois mère, française de cœur et christianite dans l’âme : « Nous sommes la preuve qu’il y a un autre mode de vie possible » dit-elle, trinquant à la fête donnée au profit du centre de loisirs. Les enfants y font le spectacle, un concert de hard rock sous le soleil et la lune à cette heure scandinave où le jour ne veut pas finir. Deux cents enfants vivent ici, troisième génération déjà, parmi 900 habitants organisés en 14 quartiers. Chacun est doté d’un représentant qui fait le lien avec une Assemblée ouverte à tous. Pour le budget, chaque adulte verse un « loyer » - 241 euros par personne et par mois - auquel s’ajoute un prélèvement sur les bénéfices des entreprises : une célèbre fabrique de triporteurs, un atelier de restauration de vieux poêles, un sculpteur de métaux, un artisan ferronnier, une salle de concert, un cinéma... Le total couvre les frais collectifs : voiries, déchets, recyclage, centre de soins, entretien paysager, le tout assuré par les habitants salariés de la communauté. Depuis 1994, beaucoup payent l’eau et l’électricité à la ville de Copenhague : « Nous vivions jusqu’alors sans confort, en pleine nature au cœur d’un quartier ouvrier sympathisant », explique Henryk Schütze, un peintre au milieu des roses, dans un paradis gazouillant qu’il partage avec d’autres familles. Mais les hippies ont vieilli et le voisinage s’est embourgeoisé. Les christianites payent leur écot pour des lofts ou de véritables maisons d’architecte quand, à Copenhague, l’immobilier flambe. Lucides, les babas bobos analysent : « Les gens ont l’impression que l’on vit comme eux, mais en mieux ! » Si bien qu’entre les promoteurs et l’arrivée des libéraux en 2001, appuyés par le Parti du peuple (extrême droite), le gouvernement cherche à « normaliser » la zone. Christiania pourrait perdre alors son « statut d’expérience sociale » obtenu sous une autre ère en 1989. Il y a quatre ans, la Pushers street des babas cools a donc été démantelée pour aussitôt laisser la place à de gros bras tatoués escortés de pitbulls : « On ne contrôle plus du tout la vente du hasch, tombée aux mains des dealers mafieux dont la présence perturbe la communauté » déplore Britta, militante active pour la légalisation des drogues douces. Des appareils photos barrés d’un trait rouge ornent désormais les murs sur les 50 mètres pavés de « la rue barbare » où une bande de motards rasés cohabitent en plein cœur de l’empire bohème. La fin de Christiania ? « Nous survivrons » affirment les plus confiants, suspectés de béatitude. Certes, les négociations s’éternisent. En attendant, les visiteurs sont aussi nombreux que devant la Petite Sirène. Un atout développé par les christianites eux-mêmes qui, comme Chiersten, 55 ans, se relayent pour accompagner les groupes éberlués : « Mon fils fait des études de droit et ma fille bachelière vit en centre-ville » lâche la guide aux cheveux rouges, entre le tag géant d’une feuille de cannabis, un hippie aux allures de vieux lord, un triporteur rempli d’enfants blonds et partout ces maisons fleuries ornées d’objets farceurs comme ce panneau, « propriété non privée », de l’autre côté du miroir. Texte Laurence Delpoux


 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154218

Britta et Nils, pionniers de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154251

Un banc avec le dessin du drapeau de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154210

Pusher street à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. Les photos sont interdites, c'est la rue où le hash est vendu.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154265

Une maison à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154226

Des enfants devant une maison à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154213

Une fille au téléphone à la fenêtre d'un ancien bâtiment militaire de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154215

Réunion de travail des Christianites qui négocient avec l'État sur la reprise par le Danemark de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154227

Une peinture à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154238

Artiste peintre, Laurie, chez lui à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154235

L'artiste Laurie à l'oeuvre à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154241

Un mur à côté de Pusher Street peint par l'artiste Christianite, Laurie, à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154233

A l'intérieur d'un entrepôt à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154232

Lone, la monnaie locale de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154186

Une bière fabriquée au Danemark. Une partie des bénéfices sont reversés à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154223

L(entreprise de réféction des poêle de fonte de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154174

L'atelier de la restauration des poêles en fonte de la communauté libre, Christiania, de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154193

Une table extérieur dans un bar de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154185

Un des bars dans le centre de Christiania, de la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154183

Des jeunes fument du hash à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154211

Vue de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. Au premier plan le bar Woodstock, le premier bar de Christiania, derrière Pusher street et les bâtiments militaires.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154177

Vue du bar Woodstock, le premier bar de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. On peut apercevoir Pusher street, la rue des dealers où il est interdit de photographier.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154188

L'artiste Snyder sur Pusher street à Christiania, de la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154194

Des policiers font des rondes. Il y a beaucoup de hash vendu à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154255

Vue de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154192

Intérieur d'un des cafés de la Communauté libre de Christiania à Copenhague.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154195

Un des restaurants bio de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154189

Un des restaurants/magasins bio de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154253

Une maison self made à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. La ville de Copenhague demande la destruction de 32 maisons, celle-ci en fait partie

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0156551

Skatepark de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154224

Skatepark de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154252

Vue de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154209

Une journaliste indépendante chez elle à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154244

Vue de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154243

Un chemin à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154246

Vue de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154630

Une fenêtre ouverte du bade huset (bain public) de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154187

Un atelier d'artiste sur Pusher street dans la communauté libre, Christiania, de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154245

Un couple dans la rue à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154179

Henrik Fakir, artsite peintre de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154181

Henrik Fakir, chez lui entrain de peindre. Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154202

Un jeune père avec ses enfants sur un vélo fabriqué à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154216

Un parc de jeux à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154199

Kirsten Larssen, artiste christianite, chez elle à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. Les murs de la maison ont été peints par sont mari.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0156548

Kirsten Larssen, artiste christianite, chez elle à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark. Les murs de la maison ont été peints par sont mari.

copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154229

Des enfants jouent à l'extérieur de la maternelle de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154214

Extérieur de la maternelle Solyst de Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154172

Des enfants à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154256

Des jeunes à la fête de Solyst à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154205

Fête de Solyst à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154206

La fête de Solyst à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154259

Des jeunes parents Christianites à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154260

Un couple à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154231

Un jeune père Christianite à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154168

La fête Solyst, de la communauté libre, Christiania, de la ville de Copenhague au Danemark. Les bénéfices vont pour la communauté pour permettre aux enfants de partir en colonie de vacances

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008

 

Sophie Brändström / Picturetank BRS0154169

Fête de Solyst à Christiania, la communauté libre de la ville de Copenhague au Danemark.

Copenhague copenhague, Danemark - 12/06/2008



top